Le dispositif européen de financement EIC Accelerator (ex-SME Instrument) a été mis en place par la Commission Européenne en 2014, dans le périmètre de son programme Horizon 2020. Il est reconduit dans son nouveau programme cadre Horizon Europe sur la période 2021-2027.

Qui peut candidater à l’EIC Accelerator ?

Le programme de financement de l’innovation EIC Accelerator est destiné aux PME européennes qui ambitionnent de conquérir a minima le marché européen avec une innovation de rupture (innovation technologique ou d’application) à « haut risque et haut potentiel« . C’est un concours qui accélère le déploiement des pépites européennes et qui peut permettre de décrocher jusqu’à 2,5 millions d’euros de subventions (couvrant jusqu’à 70% du budget) et/ou 15 millions d’euros d’equity.

La notion de « potentiel » s’entend par la capacité de l’entreprise à créer ou à provoquer une rupture du marché, à monter en échelle, à se déployer en Europe et au-delà : elle doit apporter une valeur significative à un marché en attente.

Le « risque » peut être de nature technologique, commerciale, réglementaire… Et surtout financière, car l’entreprise qui candidate doit montrer qu’elle n’est pas en capacité de lever suffisamment de fonds pour permettre le déploiement de son innovation selon les objectifs qu’elle s’est fixés. Le programme EIC Accelerator a ainsi pour mission de réduire le risque pour attirer des investisseurs privés.

Les PME candidatent seules, sans nécessiter de mettre en place un consortium de plusieurs entités issues de plusieurs pays, comme cela se fait dans la plupart des autres programmes européens.

Quels sont les projets éligibles à l’EIC Accelerator ?

Le programme est destiné à financer la phase de lancement sur le marché (industrialisation, normalisation, certification, marketing…) de produits/services, dans l’objectif d’aider les entreprises à surmonter la « vallée de la mort » qui se situe entre l’étape de recherche, généralement « facilement » subventionnée et financée notamment en France, et l’étape de commercialisation à grande échelle.

Les topics sont « bottom-up » (tous les domaines sont adressés par le programme), ou ils répondent aux challenges de l’Europe (Santé, Green Deal, Digital). Les projets doivent présenter une durée de 12 à 24 mois, voire 30 mois dans certains cas particulier (si go/no go majeur à 30 mois).

Les projets candidats doivent être caractérisés par unTechnology Readiness Level (TRL) 5-6 au minimum, et donc se situer en phase de développement post-recherche.

Quelles sont les étapes des projets financées par l’EIC Accelerator ?

L’EIC Accelerator fournit deux modes de financement qui peuvent être mixés :

  • une subvention d’un maximum de 2,5 M€ couvrant 70% du budget d’industrialisation d’un projet innovant, pour les étapes de TRL 6 à TRL 8 : essais, prototypage, validation, démonstration et tests en conditions réelles, normalisation ;
  • un investissement sous forme de prise de participation et/ou de quasi fonds propres (obligations convertibles) pour financer la mise sur le marché. Le montant investi peut aller jusqu’à 15 M€. La Commission affiche sa vocation d’être un investisseur amical auprès des fondateurs.
  • un même projet peut recevoir à la fois une subvention et un investissement.

Quel est le processus de candidature à l’EIC Accelerator ?

Le processus de candidature, qui est actuellement en cours de finalisation avec la mise en place du nouveau programme Horizon Europe, comprend plusieurs étapes. Le succès à l’étape n conditionne l’accès à l’étape n+1 :

  • une présélection via le dépôt d’un formulaire de 5 pages accompagné de 10 slides et de 3 min de vidéo présentant l’équipe (réponse en 4 à 6 semaines) ;
  • le dépôt d’un dossier consistant en un business plan complet incluant les projections financières ainsi qu’une description de la structure de l’entreprise (réponse en 5 à 6 semaines) ;
  • un pitch devant un jury d’experts comprenant une session de questions/réponses (réponse en 2 à 3 semaines).

Le dépôt des dossiers de préselection s’effectue au fil de l’eau. En cas de succès, l’entreprise candidate a 12 mois pour déposer son dossier complet lors de l’un des cut-off dates qui suivent, et qui sont au nombre de 4 par an sauf en 2021 où seulement deux dates sont prévues : 9 juin et 6 octobre. Si son dossier est sélectionné, l’entreprise est ensuite invitée à pitcher devant le jury d’experts.

3 critères clés sont évalués :

  • l’excellence du produit/service : ses objectifs, son inventivité, sa maturité, les risques inhérents, les challenges qu’il adresse, sa faisabilité, le juste timing pour la mise sur le marché du projet/service
  • l’impact : le marché, la stratégie commerciale, les partenaires du projet, la propriété intellectuelle, les modalités de montée d’échelle de l’innovation, les indicateurs clés de performance, l’impact sociétal/économique/environnemental/climatique
  • la mise en œuvre du projet : les compétences nécessaires, les besoins financiers, la nécessité du support apporté par l’EIC Accelerator, les étapes des travaux, la gestion des risques, les ressources matérielles et de sous-traitance

A noter que les lauréats recevant une subvention de la part de l’Europe passent un « contrat », ils s’engagent sur le programme de travaux, le budget, les ressources mobilisées… et sont donc contraints de remettre des rapports d’avancement du projet à l’Europe.

Comment avoir plus d’information sur l’EIC Accelerator ?

En nous contactant ! Nous mettons à votre service toute notre expertise, qui s’appuie sur une expérience interne d’expert évaluateur de ce programme, et qui est renforcée par une formation continue des collaborateurs à l’international sur les particularités du programme et du dossier de candidature.

Sur le site de la Commission Européenne